AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 V. Le Sabbat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


En ville depuis le : 27/03/2010
Gouttes de sang : 87
Contrôle de la Bête : 3407


MessageSujet: V. Le Sabbat   Mar 12 Juin - 5:27


Le Sabbat

Tirant, selon la rumeur, ses origines d’un culte de la mort médiéval, le Sabbat est craint par les vampires qui n’y appartiennent pas. La secte est monstrueuse et violente, et ne se cramponne plus depuis longtemps à des vestiges de psychologie ou de moralité humaine. Au contraire, ses membres se délectent de leur non-vie vampirique. Parfois appelée ‘La Main Noire’, le Sabbat recherche activement à renverser les Traditions, à détruire la Camarilla et à réduire l’humanité en esclavage. Le Sabbat recrute partout, s’étendant comme un poison et détruisant les institutions qu’il affecte. La plupart de ses membres expriment une haine viscérale pour les vampires de la Camarilla, qu’ils considèrent comme des lâches incapables d’assumer leur nature de prédateur.

Les vampires du Sabbat ne souhaitent aucune place parmi les humains ou ceux qui prétendent l’être. Ils méprisent l’humanité, si ce n’est comme source de nourriture, et refusent de s’apparenter aux vampires incapables d’accepter leur nature. Ils s’opposent même à leur propre non-vie de solitude, voyageant en meutes sauvages et nomades, refusant une existence secrète et isolée. Pour toutes ces raisons, la tension est vive au sein du Sabbat, et le voisinage du la secte en souffre très souvent. Les villes contrôlées par la secte sont parmi les endroits les plus violents du globe.

Plus que jamais, le Sabbat menace la Camarilla. De nombreux nouveau-nés de la Camarilla, frustrés par un pouvoir inaccessible et l’immobilisme impuissant des anciens, ont rejoint le Sabbat par rébellion. De nombreuses villes, autrefois bastions de la Camarilla, sont aujourd’hui disputées. Les princes de la Camarilla craignent la marée montante du Sabbat, et avec raison : leur non-vie et celles des vampires de leurs villes sont en danger. De même, les membres du Sabbat dans une ville de la Camarilla ne doivent s’attendre à aucune pitié s’ils sont découverts, les princes écrasant sans faillir tout agent de la secte infernale.

Clans
Lasombra † Tzimisce


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


En ville depuis le : 27/03/2010
Gouttes de sang : 87
Contrôle de la Bête : 3407


MessageSujet: Re: V. Le Sabbat   Mar 12 Juin - 5:31


Lasombra

Le clan Lasombra a déchu de la grâce, et ses membres s’en réjouissent. À la fois gracieux et prédateurs, les Lasombras guident, et châtient si besoin est, le Sabbat pour en faire une force implacable. Tournant le dos à l’humanité dont ils faisaient autrefois partie, les Lasombras se donnent entièrement à la sombre majesté de l’Étreinte. Meurtres, frénésie, chasse… pourquoi craindre ces choses si l’on est censé être un vampire ? Les Lasombras ne rejettent pas tout ce qui est mortel, mais cherchent plutôt à le modeler selon leur plaisir.

Les Lasombras sont célèbres pour leur discipline d’Obténébration, un moyen par lequel ils invoquent des ténèbres « vivantes », qu’ils peuvent manipuler. Par la Malédiction de Caïn, pensent certains Lasombras, Dieu les a rejetés, et il est donc de leur devoir de créer un nouvel ordre sur Terre, à travers le Sabbat. Les Lasombras plus cartésiens rient de cette superstition, mais même eux ont tendance à croire qu’en qualité de vampires ils sont les représentants d’une race intelligente plus évoluée, non concernée par la pitoyable éthique humaine. Les Lasombras sont heureux d’être ce qu’ils sont.

Naturellement, un comportement aussi vil n’est pas universel dans le clan, mais beaucoup des Lasombras nouveau-nés du Sabbat se vautrent dans la violence et la dépravation qu’une telle philosophie permet. De façon très étonnante, certains anciens Lasombras maintiennent toujours des liens très étroits avec l’Église, au point qu’ils semblent se considérer eux-mêmes comme les « instruments du Diable ».

Disciplines
− Domination
− Obténébration
− Puissance
Antécédents
Les Lasombras peuvent avoir toutes sortes d’origines, mais sont généralement compétents, politiquement engagés ou d’éducation supérieure. Ils ont tendance à être agressifs, autant socialement que physiquement : le clan n’a que mépris pour les faibles et n’hésite pas à supprimer de ses rangs les vampires indignes. Les Lasombras sont universellement doués pour briller en société et manipuler les autres. Les manières grossières sont très mal vues, les Lasombras étant des monstres raffinés.
Sectes
Les Lasombras forment le clan dirigeant du Sabbat, pour autant qu’on puisse dire qu’un clan dirige ce chaos. De rares Lasombras sont membres de la Camarilla, mais ces créatures mènent une vie solitaire et périlleuse.

Faiblesses
Les vampires Lasombras n’ont aucun reflet. Ils ne peuvent être vus dans les miroirs, dans les flaques d’eau, les métaux polis, les vitres, ni sur les photos ou par les caméras de surveillance. Cette curieuse anomalie s’étend même aux vêtements et aux objets qu’ils portent. De nombreux vampires pensent que les Lasombras ont ainsi été punis pour leur vanité. De plus, du fait de leur penchant pour les ténèbres, les Lasombras sont encore plus sensibles que la moyenne à la lumière du soleil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


En ville depuis le : 27/03/2010
Gouttes de sang : 87
Contrôle de la Bête : 3407


MessageSujet: Re: V. Le Sabbat   Mar 12 Juin - 5:36


Tzimisce

Si le clan Lasombra est le cœur du Sabbat, le clan Tzimisce est son âme. Même les autres vampires sont très mal à l’aise à proximité de ces inquiétantes créatures. La discipline de la Vicissitude, propre à ce clan, est particulièrement crainte ; les légendes parlent de défigurations épouvantables infligées par simple volonté, d’expériences abominables et de tortures raffinées au-delà de la compréhension et de la résistance des humains… et des vampires.

des nombreux Tzimisces sont des personnes très réservées et perspicaces, loin des meutes de guerre hurlantes qui composent le Sabbat. La plupart paraissent rationnels, supérieurement intelligents, possédant un esprit scientifique et pénétrant, et très agréables à recevoir chez soi. Les vampires qui fréquentent les Tzimisces réalisent cependant rapidement que les traits humains des Démons ne sont qu’un vernis qui cache… autre chose. Depuis des millénaires, les Démons explorent et affinent leur compréhension de la nature vampirique, transformant leur corps et leur esprit vers des formes nouvelles et étrangères. Si cela s’avère nécessaire, intéressant ou simplement amusant, les Tzimisces n’hésitent pas à modifier leurs victimes de la même manière. Si les jeunes Tzimisces peuvent être décrits comme sans pitié ou sadiques, les anciens n’arrivent simplement plus à comprendre la pitié et la souffrance. Ou peut-être les comprennent-ils, mais ne considèrent-ils plus les émotions comme importantes.

Durant les nuits du passé, les Tzimisces formaient l’un des clans les plus puissants du monde, dominant une bonne part de la région appelée aujourd’hui Europe de l’Est. Sorciers puissants, les Démons gouvernaient également les mortels de ces régions. Un clan après l’autre tenta de renverser les Tzimisces, mais ce sont les Tremeres qui y parvinrent. Pour cela, les Tzimisces haïssent les Tremeres sans rémission possible, et ceux qui sont capturés par le Sabbat subissent une fin très pénible entre les griffes des Démons.

Disciplines
− Animalisme
− Augure
− Vicissitude
Antécédents
Les Tzimisces ne donnent pas l’Étreinte par caprice. Le choix d’un infant affecte son sire, et un Démon ne choisira donc qu’un mortel susceptible de renforcer le clan dans son ensemble. Brio et perspicacité sont des qualités très recherchées. Que ce brio et cette perspicacité se manifestent par une théorie scientifique ou des meurtres en série n’est que secondaire.
Sectes
La plupart des Tzimisces sont au service du Sabbat. Quelques puissants anciens Tzimisces gardent leur indépendance. Quasiment aucun n’adhère à la Camarilla, même les Démons opposés au Sabbat trouvent détestable de se cacher au milieu des masses comme le fait la Camarilla.

Faiblesses
Les Tzimisces sont des créatures très territoriales, choisissant un refuge et le protégeant avec férocité. Lorsqu’un Tzimisce dort, il doit s’entourer d’au moins deux poignées de terre d’un endroit qui a compté pour lui de son vivant (par exemple la terre de son lieu de naissance, ou de la tombe où il a été enseveli lors de sa création).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: V. Le Sabbat   

Revenir en haut Aller en bas
 

V. Le Sabbat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les mystérieuses créatures que sont les chats
» Boulettes et coquilles
» Les célébrations † sabbat et esbat.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA MASCARADE :: La Légende :: L'univers-